Qui peut se vanter de n'avoir jamais été fatigué ?

Publié le par kak

1) Fatigue d'autrefois, fatigue d'aujourd'hui

''Où sont passées les bonnes vieilles fatigues d'antan ?
Quand on avait "bûcheronné" dur toute la journée dans la forêt,
ou porté sur ses épaules les lourds sacs de blé.
Où sont passées les bonnes vieilles fatigues d'antan ?
On rentrait le soir dans sa chaumière, épuisé,
après avoir absorbé un maigre brouet,
on s'étalait sur sa couche de tout son long pour ronfler"

 
C'étaient des fatigues dont il était facile de déterminer la nature et la causalité. Mais les fatigues d'aujourd'hui, bien différentes, sont devenues le sujet n°1 des plaintes dans tous les cabinets thérapeutiques !


Rien à voir
entre la fatigue de l'ouvrier du bâtiment qui travaille 12h par jour, corvéable à merci, mangeant mal, dormant mal dans des foyers de banlieues insalubres, et la fatigue de ce jeune cadre informaticien assis toute la journée, seul devant son écran d'ordinateur.
Rien à voir entre la fatigue de cette femme qui vient de prendre sa retraite et se retrouve en tête à tête tous les jours face à un mari acariâtre qui s'ennuie, et la fatigue de cette mère célibataire qui se débat seule entre son travail, l'éducation de ses enfants, les tâches ménagères et ses amants de passage.
Rien à voir entre la fatigue chronique de cette jeune femme spasmophile depuis l'adolescence, puis diagnostiquée fibromyalgique avec des douleurs partout et la fatigue de ce jeune homme dépressif depuis de longues années et qui se traîne de médecin en médecin avec pour unique consolation sa dose d'antidépresseurs...

Ces fatigues nouvelles sont devenues la “bête noire” des thérapeutes et les moyens de combat, centrés autour des antidépresseurs, des psychodynamisants, des somnifères et des compléments alimentaires, quand il ne s'agit pas des excitants ordinaires (café et cigarettes) ou illicites (les amphétamines et ses dérivés), apparaissent bien dérisoires.

Alors que faire ? Justement, ne rien faire  ! 

Il est temps de se pauser... le temps de la réflexion....car notre humeur et nos fonctions vont en pâtir.





2) Réflexions

1ère remarque : les vieilles fatigues d'antan n'ont pas disparu.  Il s'agit là, de la fatigue du corps physique surmené, aggravée par les mauvaises conditions alimentaires et d'habitation, si bien que ce corps affaibli succombe aux épidémies, avec une espérance de vie limitée.

2ème remarque :  alors que les fatigues physiques de l'ancien temps étaient des fatigues du manque (manque de technologie, manque de nourriture, manque de sommeil, etc.), les fatigues nouvelles sont des fatigues du “trop plein” (nourritures, émotions, mental, physique, technologies...) si bien que le corps physique, saturé, s'affaiblit.  
  

3 ) Comment s'en sortir ? 

Ecoutez le signal qui est en vous ! La fatigue est tout d'abord un signal normal qui nous prévient que nous devons nous reposer , physiquement et/ou psychiquement.
Donc, La 1ere chose à faire est de ne pas mésestimer une fatigue persistante car elle peut cacher un déséquilibre hormonal (ménopause, thyroide...), métabolique ( diabète, hypoglycémie...), biologique (carences vitaminiques et minérales, anémie...). Les infections latentes sont aussi source de fatigue (cystite, mononucléose, dents....). Enfin cela peut être le signe annonciateur d'une maladie plus sérieuse. Une fois rassuré(e) grâce à des examens complémentaires, vous pouvez faire le premier pas sur le chemin du tonus retrouvé, pour requinquer votre corps physique, mental, émotionnel et spirituel !


Le corps physique fatigué, il faut le vider de ses toxines, de ses déchets, de ses stases, de ses graisses et de ses sucres, le vider en le faisant bouger énergiquement. Quel est le conseil de simple bon sens à donner aux fatigués ?
« Faites du sport ! Un sport que vous aimez bien sûr, car le plaisir est aussi un antidote important de la fatigue. Et si vous n'aimez pas le sport, marchez !

Le corps émotionnel et
mental :  pour  se libérer du stress quotidien,  d'un passé traumatique lointain, la “catharsis” quotidienne psychocorporelle est conseillée. C'est  une méthodes psychothérapeutiques basées sur les travaux de Wilhem Reich, qui sollicitent fortement le corps pour exprimer toutes les émotions refoulées et retenues sous forme de tensions. Encore une fois, le maître mot c'est “vider”.



4) Se vider mais aussi se remplir !

Mais, comme “la nature a horreur du vide”, il faut ensuite, dans une 2ème phase, remplir ce vide par quelque chose de positif, afin de régénérer ces trois corps fatigués (physique, mental, émotionnel).

Pour le corps physique, l'activité physique quotidienne et surtout une alimentation saine basée sur l'équilibre et la frugalité sont des bases fondamentales !

Pour le corps émotionnel et mental
: les nourrir par de la relaxations, des visualisations positives et par des techniques comme le qi gong, le yoga, le Do In, le Shiatsu et la méditation. 

Pour le corps spirituel,
il me semble intéressant de parler succintement de la  méditation par la pleine conscience. Il s'agit de proposer à ceux qui sont intéressés, une technique simple,  Il s'agit de prendre un temps de silence et d'immobilité, chez soi ou tout autre part, pour arrêter la course habituelle des occupations quotidiennes orchestrées par le mental, afin d'ouvrir un espace intérieur de paix, de calme, de détente. 

Il s'agit d'un des meilleurs remèdes pour les grandes fatigues actuelles, quand celles-ci ne sont pas trop graves. Le mental, qui est à l'origine de cette course effrénée, épuisante  est obligé peu à peu, naturellement de se reposer et de lâcher prise dans cet espace de détente que vous vous permettez.

Il reste la dimension sociale, grande pourvoyeuse des fatigues les plus graves. C'est un sujet délicat, car souvent l'individu n'a pas vraiment prise sur les systèmes sociaux, professionnels ou familiaux qui l'emprisonnent (le plus souvent inconciemment). Là, les pratiques tournent, entre autres, autour de techniques pouvant rendre l'individu plus responsable de ses communications et relations avec son entourage, afin de les rendre moins fatigantes (apprentisage de la communication non violente (CNV),  techniques PNL et Gestaltistes.)


5) Fatigue et Shiatsu

La fatigue  nous touche tous, à un moment ou à un autre. Parfois elle s'installe et finit par nous gâcher l'existence. Pour la médecine chinoise, elle est due à une perturbation dans notre équilibre énergétique.
Il est alors urgent de prendre le temps pour soi, bouger, changer d'hygiène alimentaire, faire de la relaxation. L'énergie manque parfois pour faire le 1er pas sur ce chemin. Et moins on agit, plus la fatigue s'empare de nous. Et plus elle se fait présente, moins on est à même de prendre les mesures nécessaires...jusqu'au jour où ... ?!

Alors n'attendez pas ! Une ou plusieurs séances de Shiatsu, Tuina ou de sophrologie, vous permettront dans un premier temps de vous poser pour y réfléchir, puis de vous laisser envahir par d'agréables sensations de légèreté...afin de retrouver dynamisme et bien-être !  


( Article inspiré de Medecines-douces.com et Soigner la fatigue par la médeicne chinoise de Yves Réquéna et Marie Borrel)

Publié dans Santé & Bien- être

Commenter cet article

recherches-sante 27/01/2015 14:28

c'est à partager !