Le BABA '' homéopathie & sport !''

Publié le par kak

                  Comment se constituer une trousse sportive ''homéopathique''

                                        pour se préserver au mieux ?

Attention ! Ces produits ne servent pas à améliorer la performance, mais à préserver l'organisme des effets parfois traumatisants du sport... et plus particulièrement de la course à pied en ce qui me concerne.
symb_blessures-copie-1.jpg 

1) Quelques ''formules'' bien connues ... ou à connaitre !

Crampes

Cuprum Metallicum : le cuivre est le remède par excellence des crampes,contractures et spasmes. Il est utilisé également en médecine non sportive pour spasmes des paupières, des torticolis ou des névralgies.
Posologie : 5 granules 5 CH, 2 fois par jour.  
  

Douleurs articulaires :

Rhus toxicodendron :largement utilisé dans les problèmes des tissus conjonctifs, des tendons et muscles : entorses, luxation, raideur articulaire, contracture, etc… Il agit ainsi dans des problèmes liés aux surcharges articulaires liées au surentraînement (Tendinite, aponévrosite, raideur articulaire avec sensation de brûlure)

Calcarea Fluorica à 4 CH : à prendre une semaine avant et pendant la pratique d’un sport à risque, pour les sujets aux articulations fragiles.

La posologie sera de 3 granules 7CH, matin et soir pendant 1 mois.  

Douleurs gastriques

Nux Vomica : en général, pour tout ce qui est spasmodique ou lié à des excès ou des erreurs alimentaires.

 

Fortifiant pour la fatigue :
* après un effort physique : Arnica Montana 9 CH 3 granules 3 fois/j
* en cas de fatigue physique :
Arnica Montana  9 CH 3 granules toutes les heures après un gros effort, puis 2 fois par jour pendant 10 jours.
* en cas de courbatures après effort :
Arnica Montana ou Rhus toxicodendron 9 CH 3 granules de chaque 3 fois/j.

 * Epuisement et fatigues importantes, notamment liées à la déshydratation : China Rubra. Peut être combiné avec Natrum Muriaticum 9CH, lorsque le risque de déshydratation est majeur : marathon, courses cyclistes, automobile… une prise avant et après effort;  

 

 

Fracture, entorse, déchirure

Silicea : très largement utilisé en prévention et en curatif pour prévenir et consolider fracture, entorse, déchirure musculaire.

 

Insomnie (abondance d'idées ) :

Coffea 9CH : calme les hyperexcitations et les insomnies précédant les rencontres sportives.

Posologie : 5 granules 1 fois par jour au coucher.

  

 

Jambes légères !

Zincum Metallicum 7 à 9 CH : pour la fatigue suivant l’effort physique, le syndrome des jambes sans repos (très très efficace parait-il !), à prendre pendant et après l’effort.

Jambes sans repos !

Hamamelis Virginiana : chez le sportif, on peut l’utiliser dans les sensations de jambes lourdes, puisqu’il agit sur le système veineux, utile dans les varices sous toutes ses formes.

Posologie : 5 granules 7 CH, 2 fois/j.

 

   

Tendinites

Rhus toxicodendron 3 granules 7 CH, 3 à 5 fois par jour

 

 

Tonus pour le sport :
*
Arnica Montana et Ruta Gravolens  7 CH 3 granules de chaque 3 fois/j durant la semaine qui précède l'épreuve et 3 granules toutes les heures ou 1/2h pendant l'épreuve elle même.
*
Arnica Montana et Gelsenium Sempervirens 9 CH 3 granules de chaque 3 fois/j pour l'entrainement ou une préparation à une épreuve.
silhouette1.jpg

 

Trac, la nervosité 

Gelsemium Sempevirens : utilisé essentiellement en terme de prévention. Utilisé également en traitement de l’anxiété avec excitation, insomnie.

 La posologie débutera l’avant-veille de la compétition : le matin, 1 dose de granules en dilution 30ch, puis la veille et le matin même de l’épreuve.
 

Trois en un !   

La sportenine, préparation homéopathique, a l'avantage de combiner trois produits comme l'arnica, le zinc et le sarcolaticum, en un tube !  Idéal pour faciliter la résistance à l'effort, la récupération, éviter les crampes ou courbatures dus à une mauvaise élimination de l'acide lactique. 
Posologie : 1 tablette à sucer 1h avant l'effort, 1 pendant et 1 après. Existe aussi en sachet ou en boisson concentrée ( utile pour une hydratation optimale en cours d'effort). Et en plus, c'est bon ! 

 

2) L'arnica...le Top des remèdes pour les sportifs !

Il s’agit de l'incontournable traitement du sportif pour différents traumatismes ou micro-traumatismes. L’Arnica possède une grande affinité pour les capillaires sanguins, et les fibres musculaires. Il aide à supporter l'effort, permet une bonne récupération, soigne toutes sortes de contusions et traumatismes, avec ou sans hématomes ( choc, élongation, claquage, simple fatigue musculaire...)

En avoir  toujours dans son sac de sport, dans sa poche de survêtement ou dans sa voiture. L'arnica existe sous forme de pommade ou de gel

Posologie :

- à l'échauffement : Arnica en 4 CH pour stimuler et échauffer le muscle
- pendant l'effort : Arnica 9 CH soit 5 granulés deux ou trois fois/j
- pour récupérer après le sport : Arnica 15 CH soit un tube dose en une seule prise ou Arnica en 9CH, 5 granules toutes les 10 minutes pendant une heure.

de suite après un choc ou un traumatisme : Arnica 15 CH soit une dose à renouveler toutes les 6 heures et 24 heures après. Et ce, afin de limiter la douleur et les hématomes consécutifs. 

 

3) Pour les traileurs !

Avant un trail : prendre Arnica montana 9 ch, en cure une dizaine de jours avant le trail (3x5gr/jour) et le jour de la course.
Cuprum metallicum 5CH, 5gr/2h durant l'effort.

effortnature.jpg

 

4) Exemple de prescription pour un randonneur de 60 ans !
...parti en randonnée, cet été dans les Alpes avec au menu 6 à 8 heures quotidiennes de marche avec des cols à franchir à plus de 2 000 m.
- Prendre chaque matin au réveil : Arnica 5 CH et China 9 CH, 5 granules de chaque
- Pendant la journée, penser à boire au moins 3 litres d'eau par jour.
- Prendre toutes les heures, un comprimé à croquer de Sporténine, y compris deux heures après l'arrivée
- Avant le dîner : Rhus toxicodendron 9 CH et China 9 CH, 5 granules de chaque
- Au coucher : Arnica 15 CH, 5granules
(extrait du Dictionnaire de l'homéopathie 2001)  - Marie-Françoise Padioleau

  pg028_1_01.gif

  Conclusion :

Cette liste, non limitative, n’a pas la prétention de remplacer la prescription d'un médecin du sport. Elle montre seulement l’utilité de certaines substances dans les pathologies sportives au quotidien. Tous les sports sont concernés par ce type de traitement qui n'est pas inscrit sur les listes des produits interdits.

Attention tout de même, l'homéopathie, même en étant une médecine douce, reste une médecine, et ne peut se prendre à la légère. Si vous avez un doute sur ce que vous prenez, renseignez vous auprès de votre praticien, ou pharmacien !

 

Prochain article ''sport'' : optimiser sa récupération entre 2 compétitions ! Pour ne pas le rater, inscrivez-vous à la newsletters !

 

                                                    Karine Smagghe

                      Docteur en Sciences des Activités Physiques et Sportives

                                                Praticienne de Shiatsu-Tuina

 

Publié dans sport

Commenter cet article